A Propos

J’ai toujours eu une passion pour les ordinateurs mais de cette passion je n’ai pas fait mon métier. Lorsque j’ai eu mon premier ordinateur il n’y avait ni tablettes ni smartphones. Même les PC, comme l’on disait, sont arrivés plus tard. J’ai connu MSDOS puis les débuts de Windows, j’ai connu les « Blue screen of death », j’ai connu l’époque avant le WYSIWYG et vous ne connaissez peut être pas cet acronyme ! C’est que vous parle d’un temps que les moins de xx ans ne peuvent pas connaître … D’une époque où lorsqu’on démarrait Microsoft Word on avait un écran noir avec un petit curseur qui clignotait en haut à gauche de l’écran, c’était aussi l’époque de Wordperfect et de Multiplan. Que d’évolutions depuis !

Cela fait une dizaine d’année que j’ai laissé mon PC pour un Mac. Aujourd’hui j’ai également un iPad, mais pas encore d’iPhone que je trouve un peu cher, mon Google Pixel me va encore très bien, quand à l’IWatch je ne vois pas très bien son intérêt. En tant que médecin je ne suis pas totalement convaincu par son module d’électrocardiogramme et encore moins par son saturomètre, mais comme je l’ai déjà dit les choses évoluent vite et je ne dis pas qu’un jour je ne me laisserai pas tenter !

Dans les applications qui sont livrées avec son système d’exploitation, Mac OS ou IOS, Apple va à l’essentiel; elles font bien ce pour quoi elles sont conçues mais sans sophistications peu utiles. Je ferai la comparaison avec l’acheteur qui demandait au concessionnaire Rolls Royce, la puissance du moteur du véhicule,  celui-ci répondit : « suffisante ». Les applications Apple sont pour la majorité des utilisateurs  suffisantes, mais si elles sont simples elles ne sont pas simplistes et elles comportent des options souvent bien cachées que je m’efforcerai de vous faire découvrir. Cela n’empêche pas bien sûr de préférer parfois des applications concurrentes plus puissantes pour répondre à des besoins particuliers. Je teste volontiers de telles applications et je ne manquerai pas de vous faire part de mon opinion.

Je pense également que tous ces « outils » reliés au formidable réseau que constitue Internet sont une porte ouverte sur l’acquisition constante de nouvelles connaissances, pour peu que l’on maitrise quelques méthodologies de bases. Je crois plus aux blogs comme outils de transmission et de communications qu’aux réseaux sociaux qui font trop appel à l’immédiateté.